One pot délice tout en couleur, tout en légumes

One pot

Le one pot pasta, franchement, je n’étais pas enthousiaste.

Moi qui aime les pâtes al dente, j’avais peur des penne toutes molles, toutes blanches, gorgées d’eau. Et puis je me disais « quel goût ça peut bien avoir, franchement, un plat qui n’a mijoté qu’une vingtaine de minutes? ».

Et puis un soir, en rentrant tard du sport, je me suis dit, allez, pourquoi pas? J’ai regardé deux-trois recettes et j’ai fait ma tambouille.

Lire la suite

La Boutique sans argent, enfin!

Depuis que j’en ai entendu parler cet été, je me dis que je dois passer au Siga-siga. Et me voilà enfin gare de Reuilly, dans le local de la maison des associations du XIIè.

Le Siga-siga, c’est un coin de hall, derrière une rangée hétéroclite de cintres portant des vêtements usagés. On fait le tour pour être accueilli par une curieuse table en matériaux de récupération coupée au milieu par une rangée de plantes vertes, et par le sourire avenant de la directrice, Deborah Fischkandl, qui accepte de prendre quelques minutes pour répondre à mes questions. Lire la suite

Aller au resto au Liban

Au Liban, il existe deux types de restaurant.

Le premier, c’est celui qu’ont connaît tous, où on s’assoit seul (très rarement) ou en compagnie (la plupart du temps), pour savourer un plat ou un menu individuel choisi dans la carte. Généralement, ce type de restaurant sert de la cuisine occidentale, la plupart du temps française et américaine. Lire la suite

Repas sur le pouce. Liban 2015.

Par Nada

Le lahm bajine est une sorte de pizza à la viande hachée. C’est un plat rapide, qu’on mange généralement quand on est pressé, plutôt le midi (contrairement à la manouché, la pizza au thym, qu’on consomme le matin). Mais c’est aussi un repas familial rapide qu’on peut faire préparer en grande quantité.

Lire la suite

Chez l’épicier. Liban 2015

Par Nada

Je vis depuis 26 ans en France et le Liban de mon enfance s’efface progressivement pour laisser la place à une société plus individualiste, plus occidentale, plus mondialisée et plus standardisée. Les enseignes des grandes firmes mondiales et les modes de consommation inspirés du monde occidental se généralisent et coexistent avec des éléments plus anciens, plus traditionnels et plus liés aux couches les moins aisées de la population.

Je vous livre donc une série de clichés de mon séjour au Liban autour de l’idée de conserver quelque chose d’un monde que je ressens comme de plus en plus éphémère.

Ici, chez l’épicier, bien loin de mon supermarché de quartier, dans un décor à la fois décrépi et rassurant, des étals de fruits et de légumes qui vous donnent envie d’acheter tout le magasin.

Lire la suite

Tarte aubergine feta orange à quatre mains

Vous l’aurez remarqué, c’est ma période aubergine. Vous savez comment je la prépare en entrée ou en salade froide. Aujourd’hui, je vous la propose en tarte.

J’ai fait la recette avec ma fille, qui ne me laisse quasiment plus mettre les pieds dans la cuisine sans me demander ce que je vais y faire et si elle peut m’aider! Vous retrouverez ses toutes petites mains dans les photos qui accompagnent cette tarte.

Lire la suite