Au Liban, ce n’est pas pour Halloween que les enfants se déguisent

Dan Scarborough/Wikimedia CC BY-SA 2.5
Dan Scarborough/Wikimedia CC BY-SA 2.5

Par Nadine Chaar

Dans quelques jours c’est Halloween et je ne sais pas qui, de moi ou ma nièce, qui est venue passée les vacances de la Toussaint chez moi, est la plus impatiente d’aller à la quête aux bonbons dans le voisinage !

Ce n’est pas que je raffole des bonbons mais cette coutume me fait replonger dans mes souvenirs d’enfance au Liban à l’occasion de la fête de Sainte-Barbe (‘Id el Borbara).

La Sainte-Barbe, C’est le 4 décembre. La légende chrétienne orthodoxe dit que cette jeune fille avait été emprisonnée dans une tourelle pour avoir refusé de se marier, et avait réussi à fuir en se déguisant. Elle frappait de porte en porte en quête de vivres et de quelques pièces. La veille de la Sainte-Barbe au Liban, les enfants se déguisent et vont en groupe visiter les voisins qui leur offrent des bonbons et des sous.

Sainte Barbe et sa tour. France, 16è s. Tinodela/Wikimedia. CC BY S-A 3.0
Sainte Barbe et sa tour. France, 16è s. Tinodela/Wikimedia. CC BY S-A 3.0

A cette occasion, les Libanais chrétiens préparent le « blé » et les katayef en référence à la fuite de Sainte Barbe qui, se cachant dans les champs de blé, se nourrissait des céréales qu’elle cueillait.

Le « blé », c’est des grains de blé bouillis à l’eau sucrée et parfumée de fleurs d’oranger et de rose ou d’anis. On sert le blé froid, décoré de raisins secs, d’amandes et de pistaches.

Ktayef et aterEn France, pour Mardi Gras et la Chandeleur, on se déguise pour et on prépare des crêpes. Au Liban, on fait des Katayef, des crèpes qu’on garnit de pistaches ou de noix broyées et parfumées à la fleur d’oranger ou de roses, ou encore d’une sorte de crème de lait, et qu’on de sirop de sucre (ater) ou de miel.

La Toussaint (‘Id jami’ el idissines) a cela dit une grande importance pour les chrétiens Libanais, qui vont à cette occasion se recueillir sur les tombes de leurs défunts.

Recette des Katayefs

Les Katayefs se préparent en quatre phases. Commencez par le ater (sirop de sucre), que vous pouvez néanmoins remplacer par du miel. Préparez ensuite la pâte à crêpes. Enfin, la ou les farces.

Ater

Mélangez dans un casserole et faites bouillir:

-1 verre et demi d’eau

-2 verres de sucre

-un bouchon d’eau de rose

-un bouchon d’eau de fleur d’oranger.

A l’ébullition, ajoutez 1 cuiller à soupe de citron.

Laissez bouillir 7 minutes.

Laissez refroidir et épaissir. Servir dans un petit pot à lait.

Pâte à crêpes

-1 verre de farine

-1 verre d’eau tiède

-1 cuiller à café de levure boulangère

-1 cuiller à soupe de levure chimique

-1 cuiller à soupe de sucre

Faites fondre la levure boulangère et le sucre dans l’eau tiède.

Ajoutez la farine et mélangez.

Ajoutez la levure chimique et mélangez.

Laissez lever au moins 1/2 heure.

Les farces

On peut faire une farce aux pistaches, aux noix ou à la crème, ou les trois.

Pour la farce aux pistaches ou aux noix

-200 grammes de pistaches ou de noix.

-1 cuiller à soupe et demi de sucre.

-2 bouchons d’eau de rose.

-2 bouchons d’eau de fleur d’oranger.

Mélangez bien et laissez au sucre le temps de bien fondre.

Farce à la crème

Au Liban, on utilise achta, la crème de lait, qu’on achète chez le pâtissier ou le crémier.

En France, comme substitut, on fabrique une crème à base de lait et de maizena.

Dans une casserole, mélangez et remuez jusqu’à l’ébullition, à feu moyen:

-1 verre de lait.

-2 verres d’eau.

-2 cuillers à soupe de maïzena.

-1 bouchon d’eau de rose.

-1 bouchon d’eau de fleur d’oranger.

Une fois l’ébullition atteinte, passez à feu doux et mélangez jusqu’à obtenir la consistance d’une crème épaisse.

Faire cuire les crêpes

Faites chauffer une poêle légèrement beurrée.

Versez une quantité de pâte correspondant à la circonférence d’une bolée de cidre ou d’une grosse tasse à thé.

Faites cuire sur un seul côté, sans retourner. Contrôlez le feu. La crêpe se couvre de petits trous. Elle est cuite quand il n’y a plus de pâte crue visible sur le dessus.

Les crêpes sont collantes. Ne les empilez pas!

Farcir

Disposez la farce sur une moitié de la crêpe en évitant les bords.

Refermez et collez (on obtient un chausson) pour la farce de pistaches ou de noix.

Ne refermez que la moitié pour la farce de lait (comme dans la photo ci-dessus).

Pour servir

Disposez dans un plat et laissez vos invités se servir.

Proposez le ater, à verser sur les crêpes farcies, séparément, dans un pot à lait.

Bon appétit !Katayef et ater

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s