Le DIY, c’est pas que des tutos!

Blogs et tutoriels

Tapez « do it yourself » dans un moteur de recherche. Vous tomberez principalement sur des blogs, surtout tenus par des femmes.

Ils proposent des tutoriels : faites vous-même vos vêtements, vos bijoux, vos petits plats, vos objets de déco.

La plupart issues des métiers de l’art, de l’information et du design, elles mettent en avant leur personnalité et leur créativité individuelle.

Elles accordent beaucoup d’importance à l’apparence de leur blog : designs soignés, photographies originales de style artiste, visuels tendance qu’on dirait tout droit sortis d’un magazine féminin.

Vous tomberez aussi sur des plateformes de vente. Celles-ci proposent les produits de différents créateurs de DIY, des tutoriels et le matériel nécessaire pour les réaliser.

Vous l’avez compris : les maîtres-mots du DIY sont aujourd’hui la créativité, l’originalité et le produit unique.

DIY : un mouvement né dans les années 1970…

Mais les origines du DIY sont en réalité à chercher dans la mouvance de la contestation hippie, punk et plus généralement anti-autoritaire, anti-conformiste, anti-consumériste et écologiste de la fin des années 1960 et du début des années 1970.

Une des réalisations de ce mouvement est le Whole Earth Catalog publié par Stewart Brand en 1968 et réédité jusqu’en 1998. Ce catalogue de contre-culture répertorie, avec les coordonnées de leurs vendeurs toutes sortes de produits destinés à développer un style de vie créatif et autosuffisant. Son pendant français est le Catalogue des ressources publié par les éditions alternatives entre 1975 et 1984.

… Et aujourd’hui en plein renouvellement

Parmi les incarnations principales du DIY on trouve notamment :

-dès les années 1970, la musique dite « libre » (ou « indépendante ») autoproduite

-plus récemment, la culture libre (Wikipedia en est l’exemple le plus connu) et le logiciel libre

-la conception libre de médicaments, qui se développe aux USA depuis quelques années.

Internet a en effet redonné une certaine actualité au mouvement du DIY : le Web 2.0, appelé aussi « Web social », est devenu un immense espace collaboratif dont témoigne notamment la multiplication des blogs depuis la 2è moitié des années 2000 (aujourd’hui, 3 millions de blogs seraient créés chaque mois dans le monde).

Mieux que ça, le développement de communautés et d’actions alternatives fait aujourd’hui revivre le DIY des origines. Regardez à ce propos le très beau webdoc DIY manifesto. Hélène Bienvenu et Nora Mandray vous y font découvrir de nouveaux mondes possibles.

Si vous voulez en savoir plus

Wikipedia, « Do it yourself », “ Whole Earth Catalog”, « Catalogue des ressources », “Blogs”.

Le meilleur du DIY, premier blog de DIY en France.

DIY manifesto, un webdoc d’Hélène Bienvenu et Nora Mandray.

Fabien Hein, Do it yourself, autodétermination et culture punk, Le passager clandestin, 2012.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s